Nathalie Natiembé francofolies reunion © Travys Owen
  © Travys Owen
Téat Plein Air
jeudi 07 septembre

NATHALIE NATIEMBÉ

La Réunion

« Natiembé chante Bashung »

Comme pour toutes les histoires, il y a un début. Concernant celle qui nous intéresse, on peut la dater de 2018, lorsque Nathalie Natiembé décide d’intégrer « La nuit je mens » à son répertoire. Disons plutôt qu’elle s’y autorise, tant ce genre de chanson impressionne et nécessite respect et délicatesse. Ainsi, tranquillement, « La nuit je mens » s’installe, et creuse un sillon où, petit à petit, viendront germer d’autres envies. Et une certaine forme de griserie, à l’égale de celle des profondeurs, qui voit Nathalie Natiembé s’immerger pendant des heures dans l’univers de Bashung. D’autres s’y noieraient, pas Natiembé : elle y trouve un souffle, une respiration qui s’accorde tout naturellement avec la sienne.

Du choix des morceaux, nous ne vous dirons rien. Sinon qu’il a été guidé par les textes avant tout. Comme le dit Nathalie Natiembé, « chacun a son titre préféré de Bashung, et aimerait l’entendre, forcément. C’était d’ailleurs frappant, en discutant de ce projet avec les personnes autour de moi, de constater à quel point tout le monde avait une connaissance aiguë de l’œuvre de Bashung. »

Voilà, vous connaissez la genèse de l’histoire. Il ne reste plus qu’à la vivre.

Action !

Playlist